03/04/2014

Disparition du vol MH 370 de Malaysia Airlines ( 03.04.2014 ): le mystère pourrait n'être jamais résolu

KUALA LUMPUR, Malaisie – L’enquête policière pourrait ne jamais éclaircir la disparition de l’avion malaisien, et les appareils qui fouillent un secteur de l’océan Indien ne retrouveront pas nécessairement de débris, ont prévenu des responsables mercredi.

                                   

Cette mise en garde des autorités malaisiennes et australiennes met en relief à quel point on en sait peu concernant le sort du vol MH370. Elle met aussi à l’avant-plan un scénario qui se concrétise un peu plus chaque jour — que le sort du Boeing 777 et des 239 personnes qui se trouvaient à bord pourrait demeurer un mystère à jamais.

L’appareil s’est volatilisé le 8 mars, lors d’un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, après que ses transpondeurs, qui permettent aux radars de repérer l’avion, aient été éteints.

Les policiers épluchent les dossiers des membres d’équipage, y compris le pilote et le premier officier, pour vérifier s’ils pourraient avoir détourné ou saboté l’avion. Les antécédents de tous les passagers ont déjà été vérifiés, autant par des enquêteurs locaux qu’internationaux, mais en vain.

«Les enquêtes peuvent se poursuivre encore et encore et encore. Nous devons vérifier les moindres détails, a dit aux journalistes l’inspecteur-général Khalid Abou Bakar. Et une fois les enquêtes terminées, nous pourrions ne même pas connaître la vraie cause. On pourrait ne même pas connaître la raison de cet incident.»

La police se penche aussi sur le cargo de l’appareil et la nourriture servie à bord pour éliminer la possibilité que les passagers et membres d’équipage aient été empoisonnés.

Le gouvernement britannique a annoncé l’arrivée, dans le sud de l’océan Indien, d’un sous-marin nucléaire capable de recherches sous-marines sophistiquées. La zone actuellement fouillée couvre 220 000 kilomètres carrés et se trouve à environ 2,5 heures de vol de Perth.

Un responsable australien qui coordonne la vaste opération internationale de recherches, Angus Houston, a prévenu qu’aucune fin n’est prévue aux fouilles, mais qu’une nouvelle approche devra être adoptée si rien n’est découvert.

«Au fil du temps, si on ne découvre rien à la surface, nous devrons réfléchir à ce que nous ferons ensuite, parce que c’est clairement d’une importance vitale pour les familles, c’est d’une importance vitale pour les gouvernement impliqués que nous retrouvions cet avion», a-t-il déclaré à la radio australienne.

        

Mercredi, l’ambassadeur chinois en Malaisie a adopté un ton plus conciliant, après les critiques virulentes des premiers jours, possiblement pour éviter d’endommager à long terme les relations entre Pékin et Kuala Lumpur.

«Je tiens à souligner que les propos extrêmes et mêmes irresponsables (des proches des victimes) (…) ne représentent pas l’attitude du gouvernement chinois», a affirmé aux journalistes Huang Huikang.

                Venez nous retrouver sur notre nouveau site    actualitesvoyages.wordpress.com

Les commentaires sont fermés.