Le secteur du tourisme rapporte quelque 25,5 millions d’euros par an à ses acteurs.

Pour accueillir plus de 1 000 nuitées quotidiennes, la commune dispose de 3 193 lits dont 60% en établissements de terroir puisque la commune compte 188 adresses considérées comme meublés de vacances, gîtes et autres chambres d’hôtes.

Le secteur emploie quelque 300 personnes dont plus de 80% occupées à la gestion journalière des entreprises d’hébergement, de l’accueil touristique voire de la gestion des attractions.

Le secteur réclame également de la main-d’œuvre pour l’aménagement, la modernisation et l’entretien des investissements estimés à 70 millions d’euros dans le secteur de l’hébergement uniquement.

La commune attitre 70% de Belges dont 48% viennent de Flandre. Un visiteur sur cinq provient des Pays-Bas. L’Allemagne occupe la troisième place du podium avec 6% de touristes.

La clientèle est essentiellement familiale et se déplace majoritairement en voiture. Les maisons de vacances ont la côte pour 30% des touristes alors que 20% de ceux-ci privilégient l’hôtel. Le camping et les chambres d’hôtes sont occupés par 18,5% des touristes.

Ceux-ci viennent essentiellement pour profiter de la nature et des promenades. Waimes est également pour près de 20% des touristes une région idéale pour se relaxer. Seuls 3,5% admettent venir pour sa gastronomie.

Des projets pour améliorer un tourisme de qualité

Waimes dispose d'une attractivité liée à la réserve des Hautes Fagnes qui représente 10% de son territoire, au point culminant de la Belgique, à savoir le Signal de Botrange, mais aussi d'autres atouts comme le lac de Robertville, le Château de Reinhardstein, la Vennbahn ou encore sa richesse gastronomique.

Les élus vont poursuivre le développement des activités liées au tourisme. Ce pan de l'économie locale est amené à progresser avec le succès de la Vennbahn. « De l'Horeca devrait prochainement voir le jour le long du Ravel à Sourbrodt et Faymonville. Les indicateurs sont au vert, selon les spécialistes », explique Daniel Stoffels, le bourgmestre de Waimes qui veut développer « des projets pour améliorer un tourisme de qualité ».

La commune va ainsi installer cinq wagons et une locomotive qui seront installés à Sourbrodt en mémoire de l'ancienne activité ferroviaire du site. Les wagons pourraient à terme servir comme salle de réunion voire proposer de la petite restauration.

La Via Mansuerisca, une ancienne voie romaine qui reliait Maastricht à Trêves, sera réaménagée. Sa réouverture est prévue en 2015.

La Rural Route, déjà opérationnelle aux Pays-bas et en Allemagne, doit être finalisée sur le territoire de la commune de Waimes qui reliera ainsi Roermond en 2015 également.

La commune va également réhabiliter certains chemins menant au Château de Reinhardstein afin d'offrir une accessibilité plus aisée à ce haut lieu du tourisme local.

Le tourisme gastronomique, marché de niche, est également en train de connaître un réel succès grâce à trois restaurants côtés au Michelin et au Gault&Millau, fortement prisés par le tourisme d'affaires.

article dans son intégralité de l'Avenir

              Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be