17/03/2014

Paris - Pollution: La capitale française redécouvre la circulation alternée

       

Covoiturage, télétravail ou transports en commun, les automobilistes parisiens dont la voiture possède une plaque paire tentent de se débrouiller pour respecter la circulation alternée, seuls les numéros impairs étant autorisés. Bison futé a relevé deux fois moins de bouchons que d'habitude en Ile-de-France.

Sauf dérogations, seules les voitures et motos dotées de plaques impaires étaient autorisées à circuler dès 05h30 dans la capitale et sa proche banlieue, afin de respecter la mesure gouvernementale destinée à lutter contre la pollution due aux particules fines.

                                   

Inédite depuis 1997, cette mesure de circulation alternée a suscité l'approbation de la gauche et des écologistes mais déclenché les foudres de l'opposition de droite et des associations d'automobilistes et de motards, le tout sur fond d'élections municipales dont le premier tour a lieu le week-end prochain.

Pour compenser l'immobilisation forcée de la moitié des voitures, les transports publics sont gratuits. La SNCF et la RATP offrent "plus d'un million de places supplémentaires" sur certaines lignes de métro, RER et Transilien, a assuré le ministre des Transports Frédéric Cuvillier. Le stationnement est également gratuit à Paris pour les voitures à l'immatriculation paire.

Pour veiller au respect de la circulation alternée, quelque 700 policiers sont mobilisés. Les automobilistes et motards qui bravent l'interdit sont passibles d'une amende de 22 euros. S'ils refusent de faire demi-tour, leur véhicule sera immobilisé.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a pas exclu que cette mesure exceptionnelle soit prolongée encore mardi "si nécessaire", parlant d'un effort "accepté" par les automobilistes. Une décision à ce propos devrait tomber en fin de matinée.

Bison futé a relevé deux fois moins de bouchons sur les routes d'Ile-de-France lundi matin, selon un porte-parole. Peu avant 08h00, le Centre français d'information routière comptait 90 km de bouchons dans la région parisienne contre de "200 à 250 kilomètres" un jour de semaine à la même heure, a précisé un porte-parole.

Le périphérique parisien, habituellement congestionné aux heures de pointe (de 07h00 à 09h00 environ) était fluide vers 08h00.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/16/700-policiers-feront-respecter-la-circulation-alternee_4383907_3244.html

                                Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be

Les commentaires sont fermés.