17/03/2014

Allemagne : La croisière échangiste ne s'amusera plus sur le lac de Constance !

Pourtant autorisée l'an passé, la croisière échangiste qui devait se dérouler le 30 août sur le lac de Constance a été interdite par le maire.

                      

La croisière ne s'amusera plus sur le lac de Constance. Le maire de la ville éponyme a décidé d'interdire la traversée érotique que plusieurs centaines d'échangistes s'apprêtaient à faire le 30 août sur les flots bleus de ce sublime plan d'eau alpin situé à la frontière entre l' Allemagne, l'Autriche et la Suisse. "Il ne s'agit pas d'intolérance sexuelle ou de pudibonderie, tente de se justifier Uli Burchardt. Mais je rejette clairement l'idée que la BSB (la compagnie publique qui possède le navire loué par le voyagiste coquin), qui a pour but de promouvoir le tourisme, loue ses bateaux pour des événements d'ordre sexuel." Les 500 "partouzards", qui avaient déjà réservé leur ticket auprès de la société Dreamteam Erotik Events vont donc devoir se trouver une nouvelle coque de noix pour s'ébattre en toute liberté au rythme des vagues.

 

 Le "programme" préparé par l'organisateur avait pourtant de quoi attirer les couples "partageurs".

 

 

Latex, cuir et hauts talons:

Avant de passer aux choses "sérieuses", ces touristes un rien particuliers auraient ainsi pu se déchaîner sur des rythmes endiablés sur trois pistes de danse différentes. Des Jacuzzi étaient aussi prévus pour reposer les muscles fatigués des croisiéristes. Un artiste spécialisé dans la peinture sur corps aurait également été à bord du MS Schwaben, ainsi qu'un photographe professionnel pour immortaliser la journée. Le "code vestimentaire" pour pouvoir monter à bord était, lui, un peu... spécial. Mini-jupe, lingerie, corsage, latex, cuir et hauts talons pour ces dames et uniforme, chaîne et... kilt pour les hommes. Les jeans, tongs et chemises de bûcheron étaient, eux, formellement interdits. On ne rigole pas avec ce genre de choses chez les échangistes...

 

L'interdiction lancée par le maire de Constance peut toutefois paraître étonnante. "L'année dernière, personne ne s'était préoccupé de cette croisière échangiste, constate Monika Blank, une élue écologiste. Tout ce qui se passe actuellement n'est qu'une fanfaronnade électorale." À quelques jours des municipales, Uli Burchardt aurait donc voulu faire un "coup" pour séduire ses supporteurs conservateurs. Une lettre envoyée par des responsables du Parti chrétien-démocrate (CDU), qu'il représente, l'aurait d'ailleurs poussé à jouer la carte de la fermeté. Un couple croisiériste vivant en Autriche a regretté, dans une lettre ouverte envoyée au quotidien Südkurier, cette décision municipale. "Nous voyageons tous les ans sur le bateau échangiste, nous réservons une chambre d'hôtel, nous mangeons dans les environs, nous achetons une valise pleine de babioles et nous effectuons une jolie balade sur un navire... Ce n'est pas bon pour le tourisme, tout cela ?" Uli Burchardt ne semble pas le penser...

Article de  Frederic Therin

Complément d'information:       LES ORGIES FONT DES VAGUES SUR LE LAC DE CONSTANCE

 

torture-ship
 

Une municipalité allemande exige de la compagnie publique de navigation qu'elle ne loue plus ses bateaux aux organisateurs de croisières très hot entre l'Allemagne et la Suisse.


Seulement voilà, ces orgies lacustres commencent à embarrasser la Ville de Constance (All), propriétaire de la compagnie de navigation locale. C’est justement la BSB qui affrète un de ses navires, le Schwaben, pour les deux soirées.
C’est pas sur le Léman qu’on verrait des choses pareilles! A l’autre bout de la Suisse, le lac de Constance accueille depuis plusieurs années des croisières plutôt particulières. Fin juin, le cuir, le latex et la dentelle sont à l’honneur à bord du Torture Ship, une traversée dédiée aux amoureux (a priori plutôt hétéros) du SM. L’événement attire les adeptes de toute la région depuis 15 ans – ainsi que les curieux et les voyeurs qui se pressent autour de l’embarcadère. Il y a trois ans, une seconde croisière très cul s’est ajoutée au programme: le Swinger-Schiff (le bateau échangiste) assure la traversée entre Friedrichshafen (All) et Romanshorn (Suisse).

MISSION TOURISTIQUE
Le bourgmestre démocrate-chrétien a exigé de la société qu’elle résilie le contrat pour le Swinger-Schiff. «Ce n’est pas un problème de tolérance sexuelle ou de pruderie: la question est de savoir si des bateaux de la BSB peuvent être affrétés pour des événements à caractère sexuel. Je refuse clairement cela: la BSB a un mission touristique», a déclaré Uli Burchardt. Une dénonciation du contrat de location pourrait remettre en cause le Torture Ship, organisé par la même socitété.

«Si cet événement est si mauvais, comment se fait-il qu’en trois ans, personne ne se soit plaint?» s’interroge Thomas Weiss, coorganisateur de la sauterie, dans les colonnes de la «Schwäbische Zeitung». Il affirme avoir déjà vendu 500 des 700 billets (à 178 euros pièces) pour le Swinger-Schiff.

                         Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be       

Les commentaires sont fermés.