13/03/2014

Thailande : La crise profite à Chiang Maï

Si la crise politique que connaît le pays depuis maintenant quatre mois a de sérieux impacts sur l’activité touristique et économique à Bangkok, elle profite paradoxalement aux villes du nord du pays où les touristes qui esquivent la capitale se retrouvent en masse.

 

Les voyageurs s’échappent de Bangkok !

                                                                                  

 

 

A Bangkok, le  Tourism Authority of Thailand (TAT) a enregistré une baisse d’environ 7% du nombre d’arrivées de voyageurs par rapport à l’année dernière sur le premier trimestre 2014, soit à peu près depuis le début du Shutdown. Ce n’est pas le cas de Chiang Mai qui connaît une augmentation significative de ses revenus dus au tourisme. Au vu de la situation actuelle dans la capitale, nombreux sont ceux qui préfèrent contourner Bangkok et se diriger soit vers le sud du pays et ses îles paradisiaques soit vers le nord réputé pour son climat, ses montagnes et son ambiance farniente.

 

Adam et Laïla, deux touristes américains ont décidé de partir de Bangkok après les attaques à la grenade du 23 février.

« Notre guesthouse était juste à côté de et nous avons vraiment pris peur quand nous avons entendu les explosions, nous sommes partis dès le lendemain pour Chiang Mai et nous partons à Pai demain

Un sursaut économique dans le nord de la Thaïlande

 

 

Dans la province de Chiang Maï, l’activité touristique semble en effet un peu plus intense. Hôtels qui affichent souvent complet, bars et restaurants en effervescence. Alors que la saison touche à sa fin, les voyageurs sont toujours nombreux à se diriger vers le nord.
Et ce sont les professionnels du tourisme qui sont les premiers à se réjouir, non sans un certain sentiment de culpabilité, face à ce bond de l’activité touristique du fait de la crise.

Dans la vieille ville de Chiang Maï, Chanon Somanchai, manager de la guesthouse Julie nous confirme une certaine hausse de son activité :

« Par rapport à l’année dernière notre recette du mois de février est en effet en légère augmentation. Nous avions peur que la crise politique nous touche particulièrement mais au final c’est plutôt le contraire. Beaucoup de touristes arrivent directement dans le nord pour éviter les troubles politiques de Bangkok»

Du côté des agences de voyage, l’activité ne faiblit pas non plus. Suluck Tishasri, le responsable de l’agence AYA à Pai et à Chiang Maï s’étonne que « les voyageurs affluent encore en nombre, alors que le festival des fleurs est passé » (NDLR:  festival qui marque la fin de la haute saison).

 Pourtant bien que le tourisme soit en hausse dans le nord du pays, la Thaïlande subit une baisse générale des revenus issus du tourisme depuis le début de la crise politique et si la situation persiste la première moitié de l’année, le royaume risque d’enregistrer une perte d’environ 90 milliards de bahts.

 Article en intégralité de Thailande . fr

 

                                           Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be  

 

Les commentaires sont fermés.