11/03/2014

Disparition du vol MH 370 de Malaysia Airlines : Les similitudes du scénario catastrophe de l'avion de la Malaysia et du vol de Rio

La disparition de l'avion de la Malaysia Airlines présente des similitudes et des divergences avec l'accident du vol AF447 d'Air France qui reliait Rio de Janeiro à Paris, survenu au dessus de l'Atlantique en juin 2009.

Les similitudes:

- Trois jours après sa disparition des radars, l'avion n'a toujours pas été localisé. L'épave de l'Airbus A330 d'Air France avait été localisée en avril 2011, près de deux ans après sa disparition. Seules quelques pièces de l'appareil dont l'empennage avaient été récupérées une semaine après le crash.

- La disparition a eu lieu au-dessus de la mer et pendant que l'avion était en croisière.

- Le nombre de passagers (239 passagers dont 12 membres d'équipage) est comparable à celui d'Air France (228 passagers dont 12 membres d'équipage).

- Le Boeing 777-200, comme l'Airbus A330, est considéré comme un appareil extrêmement fiable, avec un grand nombre d'exemplaires en service et peu d'accidents.- L'équipage n'a pas émis de message de détresse. Rien d'étonnant, selon les experts aéronautiques, car si les pilotes ont rencontré des problèmes techniques, comme cela avait été le cas pour ceux d'Air France, ils ont dû se concentrer sur les solutions à trouver. Dans les situations d'urgence, envoyer un message de détresse n'est pas une priorité.

- L'avion avait été abimé au sol, puis réparé. Dans le cas d'Air France, cet événement n'a joué strictement aucun rôle dans l'accident.

Les divergences:

- L'AF447 avait laissé des traces grâce aux messages automatiques ACARS (messages d'anomalies, de pannes ou d'arrêt de système). Vingt-quatre messages avaient ainsi été envoyés en quatre minutes. Pour l'instant, la compagnie Malaysia n'en a pas fait état. Cela ne signifie pas nécessairement qu'il n'y en a pas eu, notent les spécialistes. - Les deux avions étaient en croisière mais dans le cas de la Malaysia, la disparition a eu lieu en début de croisière, ce qui laisse penser que le commandant de bord était probablement au poste.

Dans le cas de l'AF447, le commandant de bord était en phase de repos. Il est revenu dans le cockpit peu de temps avant le crash.- La météo ne semblait pas mauvaise, alors que pour l'AF447, l'avion avait traversé une importante zone de turbulences.

- L'alerte a été donnée assez rapidement.- La disparition a eu lieu dans une zone beaucoup plus fréquentée. L'AF447 a disparu dans une zone non couverte par les radars alors que l'appareil de Malaysia a disparu dans une zone a priori bien couverte et sans doute même très surveillée parce qu'elle reste partagée entre différentes nations.- Les eaux sont bien moins voire peu profondes. L'avion d'Air France avait été englouti à 3900 mètres de profondeur.

- La zone de recherche est moins éloignée des côtes. Dans le cas du Rio-Paris, l'éloignement des côtes a compliqué les recherches.

- L'AF447 s'étant abîmé dans des eaux internationales, les enquêteurs français ont été légalement mandatés pour les investigations. Dans le cas de Malaysia, tant que l'on ne sait pas où l'avion s'est écrasé, on ne sait pas quelles sont les autorités compétentes: la Malaisie? le Vietnam ?

Ce que l'on ne sait pas à ce jour

- Des messages ACARS ont-ils été émis et si oui, ont-ils été réceptionnés, interceptés par qui?- L'avion de Malaysia s'est-il abîmé en un seul morceau? Celui d'Air France était tombé en un seul morceau à plat.

- L'appareil de Malaysia a-t-il rencontré des problèmes techniques?

- L'appareil a-t-il été désintégré en vol? si oui, pourquoi, sachant qu'un attentat n'est pas nécessairement la cause. Si la désintégration d'un Boeing 747 de la Pan Am, le 21 décembre 1988, avait été causée par un acte terroriste, le 12 août 1985, le B747 de Japan Airlines avait été victime d'une erreur de maintenance. Le Boeing 747 de la TWA avait lui subi une explosion accidentelle le 17 juillet 1996.

Article dans son intégralité de tdg.ch

                         Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be  

Commentaires

Bonjour, avant de prêter des similitudes avec le vol Af447 il m'est venu a l'esprit les attentats du 9/11, et voici quelques points qui me semblent plus qu'intéressants.

1. Avion(équipement) US/Boeing.
2. Désactivation Transpondeur/atc
3. Personnes mystérieuses a bord de l'appareil.
4. Changement de cap et altitudes de vol changés délibérément(soit par des gens dans le poste de pilotage soit a distance.
5. Aucun message d'alerte des pilotes
6. Absence de débris.
7.(Point le plus étrange, le fail total des forces de surveillance civil/militaire a chercher ce qui ce passe en envoyant des avions militaires... alors que les règles et procédures d'interceptions en aviation sont claires et les mêmes dans tout le monde quand un avion ne réponds plus, et que les pays impliqués, Malaysie/Thaïlande sont bien équipés en avions et on une assez bonne armée pour le cas ou, elles n'ont rien fait, aucune procédure n'a été activé)

Une autre question me viens a l'esprit aussi, serait d'avoir les échos radars des bâtiments de guerre qui étaient dans la zone(Forte densité maritime/piratage) il y a des bâtiments de guerre qui surveillent la zone + le suivi radar de la base Us de Diego Garcia qui couvre une très grande partie de l'océan Indien.

Écrit par : Bruno | 02/04/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.