03/03/2014

Brésil : l’IATA s’inquiète des retards aux aéroports brésiliens durant la coupe du monde de football

L’Association internationale du transport aérien (IATA) s’inquiète de l’infrastructure aéroportuaire qui prend du retard au Brésil et qui pourrait entraîner des retards ou des pertes de bagages.

A quatre mois du début de la coupe du monde de football quoi aura lieu au Brésil (12 juin au 13 juillet 2014), les travaux d’extension des différents aéroports prend du retard, que ce soit à Sa Paulo ou dans d’autres villes comme Fortaleza qui envisage une tente géante pour dresser temporairement un nouveau terminal. Les compagnies aériennes s’inquiètent donc des retards que pourraient engendrer des aéroports saturés d’autant que la législation au Brésil est plus sévère en la matière, obligeant les compagnies à prendre en charge hébergement, nourriture et transports des passagers lésés, une facture qui pourrait être salée en pleine période de coupe du monde.

  

«C’est très injuste de tenir les compagnies aériennes responsables de chaque perturbation qui arrivera si franchement c’est un problème d’infrastructure» , a déclaré Tony Tyler, directeur de l’IATA, avant sa visite de l’aéroport Guarulhos de Sao Paulo.

Rappelons que les compagnies aériennes vont ajouter des centaines de vols internationaux et 2 000 vols domestiques pour transporter quelque 600 000 passagers étrangers et des millions de Brésiliens à travers les villes hôtes de la coupe du monde. « Ce sera difficile et les gens vont devoir faire preuve de compréhension », a averti Tony Tyler. « C’est pourquoi nous sommes un peu préoccupés par les règles très strictes qui s’appliquent au Brésil. »

Rappelons aussi que l’aéroport de Sao Paulo n’est pas encore prêt de recevoir l’A380, ce qui pourrait remettre en question la venue de l’A380 d’Air France en mai prochain.

Les commentaires sont fermés.