01/03/2014

Aviation - Ukraine : les compagnies aériennes payent cash la crise politique qui secoue le pays

image.jpg

La révolte en Ukraine a sans surprise des conséquences sur le trafic aérien, les compagnies dont Ukraine International Airlines diminuant leur programme de vol ou suspendant certaines routes depuis et vers Kiev, tandis que l’accès à l’aéroport de Simferopol était contrôlé par des hommes en armes. La compagnie nationale ukrainienne a diminué de 12% ses fréquences entre le 24 février et le 29 mars 2014 en raison de la situation dans la capitale, n’opérant plus que 305 vols par semaine au lieu des 343 habituels. L’aéroport de Kiev-Boryspil est évidemment le plus touché, avec par exemple la suspension par Ukraine International Airlines de la route vers Moscou-Sheremetyevo qui était opérée deux fois par jour (celle vers Domodedovo n’est pas affectée). UIA compte rétablir un programme normal « dès que la demande sera de retour », et ne remet pas en cause l’inauguration de sa nouvelle liaison vers New York-JFK le 25 avril prochain. Parmi les autres compagnies ayant annoncé une diminution des vols en Ukraine, on notera dans la capitale Air Astana depuis Almaty, ou SCAT depuis le Kazakhstan. Lufthansa a de son côté modifié les horaires de ses lignes au départ de Francfort et Munich (plus tard dans la nuit) La low cost Wizz Air affiche elle le maintien en l’état de tous ses vols vers et depuis l’Ukraine, où elle a une filiale. L’aéroport de Simferopol en Crimée fonctionnait normalement vendredi matin après avoir été brièvement « envahi » par des hommes armés pendant la nuit – il en restait quelques uns ce matin, patrouillant aux abords. Aucun vol n’était annulé au moment d’écrire ces lignes.

                     Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be 

Les commentaires sont fermés.