28/02/2014

USA - Activité récréative - San Diego : Son zoo, un must a visiter absolument

Situé à 2h30 de route de Los Angeles dans le magnifique parc Balboa qui regroupe des jardins, musées et salles de spectacle, le réputé zoo de San Diego est la principale attraction touristique de la ville avec ses 3 millions de visiteurs annuels.

On y trouve plusieurs espèces-vedettes comme les pandas, les koalas et de nombreux primates, mais sa faune extrêmement diversifiée, souvent rare ou menacée d'extinction dans son milieu naturel, en fait un des jardins zoologiques parmi les plus intéressants du monde.

                      

Difficile de rester indifférent devant l'okapi et son rejeton né l'an dernier, un étrange herbivore africain moitié zèbre et moitié girafe, comme si on avait manqué de peinture pour terminer les raies blanches sur son corps. Et que dire du vénéneux varan de Komodo, le plus grand lézard sur la planète avec ses 3 m de longueur. Sans oublier le diable de Tasmanie, un carnivore d'Australie popularisé par un dessin animé, le seul de son espèce dans un zoo nord-américain. L'hippopotame pygmée, version miniature du gros cousin, fascinera aussi le visiteur le plus exigeant. Et pour ceux qui ont vu le film ou lu le roman Histoire de Pi, ils pourront rencontrer l'inoubliable hyène.

Par ailleurs, la promenade dans l'impressionnante volière de 25 m de hauteur et 45 m de longueur vaut à elle seule le déplacement. Sur plusieurs étages, on y découvre une quarantaine d'espèces d'oiseaux évoluant dans divers habitats. Tout près, on peut admirer d'autres volatiles spectaculaires, dont le flamboyant coq de roche des Andes.

                                

Le zoo compte 3700 animaux représentant autour de 650 espèces réparties sur 40 hectares. Dès votre arrivée, vous êtes invités à faire une visite dans un autobus ouvert pour vous familiariser avec les lieux, une tournée d'une trentaine de minutes démontrant l'ampleur et la beauté de l'endroit. L'institution a été un précurseur en éliminant la cage traditionnelle pour héberger ses pensionnaires dans un milieu le plus naturel possible où l'espace abonde. Par exemple, le nouvel aménagement réalisé en 2009 au coût de 45 millions consacre un hectare uniquement aux éléphants, l'équivalent de deux champs de football.

Des projets dans 35 pays

                     

Mais le jardin zoologique de San Diego est beaucoup plus qu'un zoo. S'impliquant dans sa communauté, il a créé une association d'amis du jardin comptant 250 000 familles qui participent aux nombreuses activités pédagogiques. Son rayonnement scientifique dans le monde est aussi exceptionnel. L'institution regroupe 150 chercheurs dans les domaines de la conservation, la reproduction et l'aménagement d'habitats qui pilotent des projets dans 35 pays. Plusieurs réalisations lui ont permis de se tailler une réputation internationale, notamment la réintroduction du condor de Californie dans son habitat naturel grâce à la reproduction en captivité. En 1982, la population sauvage ne dépassait pas 22 oiseaux. Elle atteint aujourd'hui 240 spécimens, sans compter ceux en captivité. La naissance de cinq bébés pandas en captivité, la reproduction de nombreux guépards ou encore la réintroduction de la corneille d'Hawaii font aussi partie de ses succès.

L'institution gère aussi un immense parc safari de 730 hectares situé à une cinquantaine de kilomètres de San Diego, qui attire environ 2 millions de visiteurs par année. On y trouve aussi près de 3000 animaux.

Fondé à l'origine pour accueillir des animaux exotiques abandonnés, le jardin zoologique fêtera son 100e anniversaire dans deux ans. Il a manifestement bien vieilli. On peut d'ailleurs en avoir une petite idée en y jetant un coup d'oeil grâce aux caméras installées en permanence dans plusieurs habitats, notamment celui des pandas, éléphants, koalas ou encore des orangs-outans.

www.sandiegozoo.org

Les commentaires sont fermés.