23/02/2014

Madagascar - tourisme : Il n’y a pas que Nosy Be !

Quand on évoque le tourisme à Madagascar, on fait toujours référence à Nosy Be. C’est tout à fait normal car cette petite île est magnifique.

image.jpg

Pourtant, il est erroné de réduire l’industrie touristique à Nosy Be car il existe, aux quatre coins de la Grande Ile, des sites splendides qui ne demandent qu’à être exploités par des professionnels du tourisme. Il est également dangereux et irréfléchi de tout ramener à Nosy Be car il suffit qu’elle soit sous le feu des projecteurs en raison d’émeutes ou d’un cataclysme naturel pour que les touristes ne s’y rendent plus et que leur baisse de fréquentation des hôtels s’en ressente au niveau des statistiques nationales. Nosy Be par-ci, Nosy Be par-là, Nosy Be du matin au soir et du lundi au dimanche, y en a marre. Nosy Be peut rester un baromètre du tourisme à Madagascar mais elle ne saurait être le point focal et le seul lieu digne d’intérêt. Une sorte de décentralisation du tourisme s’impose. Il est vital et urgent de promouvoir toutes nos belles régions qui ont su conserver leur authenticité. Il y a un potentiel remarquable à Manambato, Ifaty et Farafangana. Mahajanga et Sainte-Marie n’ont pas dit leur dernier mot. Il existe des opportunités extraordinaires à Anakao et à Morondava, comme à Vatomandry et à Ankify. L’intérieur des terres regorge également de trésors naturels, pour ne parler que d’Andasibe et de l’Isalo. L’essor du tourisme a besoin de moyens financiers et de volonté politique mais aussi d’éveil, de curiosité et d’imagination. A titre d’exemple, le tourisme fluvial, l’écotourisme et le tourisme de grand luxe ne demandent qu’à se développer. Il appartient à l’Etat de réhabiliter les infrastructures et de sécuriser les sites. Les investisseurs du secteur touristique se chargeront du reste. Article de M. Gaspard.

                                Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be

Les commentaires sont fermés.