22/02/2014

Thailande - Situation politique : La politique en Thaïlande, entre astrologie et magie

Lorsqu’il s’agit de préparer son retour en Thaïlande, l’ancien Premier Ministre Thaksin Shinawatra n’est jamais à court d’imagination. En exil depuis le coup d’Etat de 2006, il serait en ce moment en Birmanie pour consulter un célèbre astrologue afin de prendre sa revanche grâce à la magie.

 D’après le journal birman Irrawaddy, le frère de Yingluck Shinawatra se serait en effet déplacé en Birmanie afin de se faire conseiller par le célèbre astrologue San Zarni Bo. Ce dernier serait en mesure de donner des conseils à l’ex Premier Ministre pour entamer un retour en douceur en Thaïlande.

                                     

Ce n’est pas la première fois qu’un homme politique s’en remet à la magie dans l’espoir de remporter une victoire sur ses adversaires.

Tatouages à l’épreuve des balles, amulettes magiques, bonzes aux pouvoirs surnaturels : rien de tout cela n’est surprenant en Thaïlande. L’attitude de Thaksin ne choque personne car les Thaïs eux mêmes sont très superstitieux, et n’hésitent pas à faire appel aux sciences occultes lorsqu’ils ont un problème.

Magie et politique font bon ménage en Thaïlande

En 2010, les « chemises rouges » pro Thaksin avait jeté du sang humain sur la demeure du Premier ministre de l’époque, Abhisit Vejjajiva, un rite d’origine brahmanique censé porter malheur à l’occupant des lieux.

La Thaïlande est un pays qui se targue de son héritage bouddhiste Theravada, mais le bouddhisme thaïlandais est souvent mélangé avec des rites d’origine hindous, animistes, khmers, païens et d’autres croyances encore. Le roi Bhumibol Adulyadej, qui a été ordonné moine bouddhiste dans sa jeunesse, conserve aussi des astrologues et des prêtres brahmanes à la cour, comme c’est la tradition.

Selon Wassana Namnuan, une journaliste du Bangkok Post, Thaksin est un adepte régulier et de longue date de rites magiques.

« Thaksin croit qu’il est la réincarnation d’un roi birman roi qui a tué de nombreux Thaïlandais : il s’est engagé dans des rituels de purification élaborés pour laver les péchés de ses vies passées »

Malédictions, magie noire et mauvais sorts font partie depuis longtemps du paysage et de la culture du pays, certains allant même dépenser des millions de baht pour s’équiper d’amulettes et autres talismans pour conjurer le mal.

Si la Thaïlande est un pays bouddhiste à 90%, certaines croyances très répandues relèvent souvent plus de l’animisme que de la religion en elle-même. Par exemple, lors de Songkran, le nouvel an thaï, tout le monde lit le « pba dti thin pi mai muang », un horoscope sous forme de calendrier rédigé chaque année par un astrologue qui aurait le pouvoir du « akhom » (sorcellerie et divination). Cela leur permettrait en effet de savoir quels seront les bons et les mauvais jours de l’année à venir.

                         

Selon le leader du PDRC, Thaksin Shinawatra serait à l’origine de la forte insistance de la Première Ministre pour récupérer son bureau le plus rapidement possible. Si elle y parvient, elle reprendra donc le contrôle de la situation et signera la fin du mouvement du PDRC.

Les commentaires sont fermés.