21/02/2014

Thailande - Situation politique 21.02.2014 : Les riziculteurs vont ils contraindre à la fermeture de l'aéroport de Suvarnabhumi

La Première ministre thaïlandaise a assuré jeudi de son innocence, après l'annonce par la commission anticorruption (NACC) de sa prochaine inculpation pour négligence en lien avec un programme controversé d'aide aux riziculteurs, procédure qui pourrait mener à sa destitution.

 

"Je réaffirme que je suis innocente", a déclaré sur sa page Facebook Yingluck Shinawatra, qui fait face depuis près de quatre mois à des manifestations réclamant sa tête.


La Première ministre a appelé la commission à ne pas se précipiter pour rendre un jugement "qui pourrait être critiqué par la société comme bénéficiant à ceux qui veulent renverser le gouvernement".
Cette politique d'aide aux riziculteurs, qui avait contribué à la large victoire de Yingluck aux élections de 2011, a conduit le gouvernement à acheter la céréale aux paysans jusqu'à 50% au-dessus du prix du marché.
Ses détracteurs l'accusent d'avoir entraîné une corruption massive, porté un coup aux finances publiques et créé une montagne d'invendus.
Et des riziculteurs qui n'ont pas été payés depuis plusieurs mois se sont joints aux critiques. Des centaines d'entre eux et leurs tracteurs se dirigeaient au ralenti vers Bangkok, avec comme objectif, selon la presse thaïlandaise d'atteindre le principal aéroport Suvarnabhumi vendredi.
"Je pense qu'ils vont faire une manifestation symbolique mais ils ne peuvent pas fermer l'aéroport", a assuré Rawewan Netrakavesna, directrice de Suvarnabhumi, précisant qu'un millier de policiers et soldats étaient sur place.
Fin 2008, les deux aéroports de Bangkok avaient été paralysés pendant neuf jours par des opposants au gouvernement.
Les principaux manifestants dans la rue depuis l'automne veulent remplacer le gouvernement par un "conseil du peuple" non élu. Outre la tête de Yingluck, ils réclament la fin de l'influence de son frère Thaksin Shinawatra, ancien Premier ministre en exil renversé par un coup d'Etat en 2006.
Depuis ce putsch, partisans et ennemis du milliardaire sont tour à tour descendus dans la rue, entraînant la Thaïlande dans un cycle de violences politiques.

          Retour à la page d'accueil du site :  http://actualitesvoyages.skynetblogs.be 

Les commentaires sont fermés.