21/02/2014

Kenya Airways annonce le lancement le 1er avril 2014 de sa filiale low-cost

(Agence Ecofin) - La compagnie Kenya Airways, le premier transporteur aérien au Kenya et troisième en Afrique derrière South Africa Airways et Ethiopian Airlines a indiqué le 17 février 2014 qu’il lancerait dès le 1er avril 2014 JamboJet, sa filiale opérant dans le domaine du low cost et qui appliquera des tarifs à partir de 3000 shillings toute taxe comprise (34,8 $) pour un aller simple. 

    

Pour les débuts, la compagnie ralliera à partir de Nairobi la capitale kenyane, des destinations internes comme Kisumu Eldoret et Mombasa et envisage une expansion dans l’année suivant dans des destinations comme Bujumbura au Burundi, Kigali au Rwanda, Juba au Soudan du Sud ou encore Mwanza, Goma en RD Congo, Zanzibar, et Addis Abeba.

La compagnie aérienne cotée sur la Nairobi Securities Exchange et qui a renoué au S1 2013 avec des profits (384 millions de shillings contre une perte de près de 4,7 milliards de shillings), espère avec cette nouvelle initiative attirer de nouveaux passagers pour les routes internes et repousser la concurrence qui lui est faite par des compagnies comme Fly540, active dans les secteurs de l'aviation d'affaires et des vols à bas prix.

Avec des services au confort plus limité qui pourrait voir les passagers (internationaux notamment) payer des frais additionnels pour un repas ou des bagages supplémentaires, Kenya Airways espère ainsi attirer en majorité des personnes qui n’ont pas souvent l’habitude de voyager. « 30 à 40% des passagers que nous visons seront des personnes qui voyagent la première fois, nous voulons rendre accessible les déplacements par avion pour eux », a expliqué Willem Alexander Hundius, le directeur général de la nouvelle compagnie, que Kenya Airways a recruté chez Air-France KLM un de ses actionnaires avec 26% de parts.

                           

Le succès de l’initiative reste difficile à prévoir du fait que son business plan détaillé n’est pas connu du grand public, mais une destination comme Nairobi-Mombassa en aller-retour devrait revenir aux passagers à 6000 shillings (environ 70 $), là où Fly540 propose 7200 shillings et les bus prestiges 4000 shillings. Sur le plan de l’exploitation, JamboJet devrait employer 24 personnes et sous-traiter 30 autres postes notamment dans le secteur des membres d’équipage. Elle devrait aussi recruter une vingtaine de pilotes chez Kenya Airways, sa maison mère. En termes d’appareil, l’entreprise possède deux Boeing 737 de classe unique, capable de transporter 142 passagers.

Avec ce projet, Kenya Airways a effectué un virage à 180 degrés, lorsqu’on se rappelle que le transporteur national kényan avait fusionné en 2004 avec Flamingo, son ancienne filiale low cost. Elle ambitionne avec JamboJet de faire aussi mieux qu’Easy Jet, la deuxième compagnie aérienne low cost britannique derrière Ryanair.

Les investisseurs eux semblent prudents à l'annonce de la nouvelle et en conséquence, le titre Kenya Airways a chuté sur la Bourse de Nairobi le 18 février, cassant le rythme d'une petite remontée retrouvée depuis le 10 février 2013, après une longue période de chute qui avait débuté le 13 janvier 2014.

article de Idriss Linge de Ecofin

                                                  Retour à la page d'accueil du site :  http://actualitesvoyages.skynetblogs.be          

Les commentaires sont fermés.