21/02/2014

Belgique - Pairi Daiza : Les pandas Hao Hao et Xing Hui débarqueront le dimanche 23 février

                     

Acheminés via DHL et accueillis par le Premier ministre Elio Di Rupo et l'ambassadeur de Chine à Bruxelles Liao Liqiang, Hao Hao et Xing Hui débarqueront le dimanche 23 février avant de se voir escorter façon chef d'état par la police jusqu'à Pairi Daiza où 10.000 abonnés du parc pourront apprécier le tout nouvel espace de vie destiné aux deux majestueux ursidés.

Cependant, les 10.000 invités devront patienter avant de pouvoir admirer Hao Hao et Xing Hui puisqu'ils resteront en quarantaine durant plusieurs semaines.

                                          

L'accord du prêt des deux pandas, un animal très convoité par les zoos, avait été obtenu lors d'un séjour du Premier ministre Elio Di Rupo en Chine. Ce dossier avait suscité un début de polémique communautaire, le Zoo d'Anvers revendiquant l'accueil des pandas et une députée de la N-VA soupçonnant M. Di Rupo d'avoir favorisé un parc animalier "dans les environs de sa ville". Pairi Daiza avait rétorqué qu'un seul parc animalier belge avait introduit une telle demande. Il avait surtout rappelé tous ses efforts pour aboutir à son projet, soit l'échange de centaines de coups de fil et courriels, l'engagement durant un an de deux personnes pour ce dossier sans garantie de résultat et d'autres investissements conséquents.

                                      

Pour le fondateur de Pairi Daiza et ex-président de l'Union wallonne des entreprises, Eric Domb, l'obtention du prêt par la Chine des deux pandas est "l'aboutissement d'un rêve". Hao Hao, nom qui signifie "Gentille" en français, et Xing Hui, nom pouvant être traduit par "Etoile scintillante", seront transportés par la compagnie internationale DHL. Après une traditionnelle cérémonie d'adieu, ils partiront samedi dans un avion cargo de l'aéroport de Chengdu dans la province du Sichuan en Chine. Ils arriveront dimanche en Belgique à Brussels Airport, après une escale au Bahreïn. Ils seront ensuite conduits par camion, toujours par DHL, à Brugelette.

L'avion sera chargé également de bambous

"Ce sera notre premier transport de pandas mais pas d'animaux. Comme pour un transport de marchandise, cela demande une expertise mais ici la situation est évidemment spécifique. Nous disposons sur place de l'infrastructure nécessaire", a expliqué la compagnie DHL à l'agence Belga. La société de transport et de logistique a confirmé que d'importantes mesures de sécurité seront prises, sans être autorisée à les dévoiler. "D'habitude, ce type de transport est réalisé sous escorte", se limite-t-on à dire. Dans certains cas, les animaux sont endormis pour le voyage mais ce type de décision revient au vétérinaire en charge des animaux transportés. "L'équipe sera réduite, la place étant limitée. Elle sera composée (outre l'équipage) d'un vétérinaire et de quelques soigneurs. L'avion sera chargé également de bambous", ajoute DHL.

L'espèce des pandas géants est considérée comme en danger, ne comptant plus que 1.600 spécimens à l'état sauvage et 300 en captivité selon un dernier recensement. Seuls quatre jardins zoologiques européens et seize à travers le monde ont à ce jour pu accueillir des pandas géants venus de Chine.

Interrogé par l'agence Belga, le WWF-Belgique, qui oeuvre à la préservation des espèces dans leur état sauvage et dont l'emblème est un panda, dit approuver le type de projet mené par Pairi Daiza, "sous la réserve que les animaux soient traités correctement".

"L'importation d'animaux dans les zoos permet de sensibiliser le grand public, qui n'aurait pas l'occasion de voir sinon de telles espèces. Elle peut susciter un sentiment d'attache et l'envie de préserver ces espèces", souligne la porte-parole Gwendoline Viatour.

"De nombreux zoos développent des programmes de conservation et accueillent des scientifiques dont les études permettent de mieux connaître les espèces", ajoute-t-elle. Des scientifiques encadreront à Brugelette les deux pandas, avec l'aide de chercheurs du département vétérinaire de l'Université de Gand."Certains zoos soutiennent des programmes de reproduction visant des espèces en voie d'extinction. L'échange d'animaux entre zoos permet aussi de préserver une diversité génétique", relève encore la porte-parole du WWF-Belgique.

 

Une équipe de scientifiques chinois sera présente en permanence à Brugelette pour maximiser les chances de voir naître un bébé panda.

http://www.pairidaiza.eu/

                                 Retour à la page d'accueil du site :  http://actualitesvoyages.skynetblogs.be

Les commentaires sont fermés.