19/02/2014

La Belgique ouvre 94 kilomètres de Route Napoléon 200 ans après Waterloo

Les touristes peuvent désormais suivre les dernières traces de l'épopée de Napoléon le long de la «Route Napoléon en Wallonie», inaugurée lundi un an avant les célébrations du bicentenaire de la bataille de Waterloo en 2015

                                                         

Ce circuit touristique s'étend sur les 94 kilomètres parcourus en Belgique par Napoléon au cours de «la campagne des 100 jours» qui se termina par la défaite du 18 juin 1815 à Waterloo, à une vingtaine de kilomètres au sud de Bruxelles.

Ce parcours, balisé par 200 panneaux, permettra, à partir du printemps, de visiter les sites où Napoléon s'est arrêté ou a dormi, ainsi qu'une série de lieux historiques à partir de Hestrud, sur l'actuelle frontière franco-belge. Un site internet, un guide touristique Michelin et une plateforme pour GPS, téléphones intelligents et tablettes seront disponibles, a précisé le ministre wallon responsable du Tourisme, Paul Furlan.

S'appuyant sur le succès du «tourisme de mémoire», la Belgique entend célébrer avec faste en 2015 le bicentenaire de la bataille de Waterloo. Elle a pour cela lancé la réhabilitation du célèbre site de la «Butte», l'une des principales attractions du royaume, où devrait être organisée une reconstitution des combats avec des milliers de figurants venus de toute l'Europe.

L'initiative wallonne s'inspire de la Route Napoléon, l'itinéraire historique qui retrace le parcours effectué par Napoléon lorsqu'il décida de tenter un retour politique en France après avoir été exilé à l'Ile d'Elbe en 1814. Il débarqua le 1er mars 1815 à Golfe Juan, sur la Côte d'Azur, accompagné d'une poignée de fidèles, pour remonter par Grenoble jusqu'à Paris, atteint le 20 mars.

Napoléon abdiqua quatre jours après la défaite à Waterloo face aux armées commandées par le duc de Wellington et le maréchal prussien Blücher.

www.laroutenapoleonenwallonie.be

Compléments d'information:

 

 

Alors que le guide consacré à la Route Napoléon vient de paraître, la polémique enfle déjà à propos de ce parcours historique d'envergure. En effet, la commune de Braine-l'Alleud se dit laissée pour compte.

Tout en se réjouissant de la présentation d'un nouveau guide consacré à la route Napoléon en Wallonie, la commune de Braine-l'Alleud regrette de se voir "méprisée". A un an du bicentenaire de la bataille de Waterloo, le bourgmestre brainois Vincent Scourneau (MR) rappelle que le Lion dit de Waterloo, ainsi que le Hameau du même nom, sont en réalité situés à Braine-l'Alleud.

 Le guide ne ferait pas mention du détail important
Waterloo est la commune voisine et la route qui conduit à la butte du Lion marque la frontière entre les deux communes. Le guide consacré à la route Napoléon en Wallonie, présenté lundi à l'initiative du ministre wallon du tourisme Paul Furlan (PS), mentionne bien que la Ferme d'Hougoumont, où ont eu lieu des combats acharnés, est située à Braine-l'Alleud. Tout comme l'église Saint-Etienne qui a servi d'hôpital pour les blessés. Mais il ne donne pas cette précision pour la butte et les nouvelles installations à inaugurer pour le bicentenaire de 2015. "Il est de notre devoir de signaler que la Butte du Lion, le panorama, le centre du visiteur et le mémorial le sont également. Bref, le haut lieu du tourisme du champ de bataille se situe sur la commune de Braine-l'Alleud. Or n'importe quel individu s'intéressant à l'un de ces lieux aura tendance à le relier à Waterloo, ce qui est fortement préjudiciable à notre commune sur le plan économique", indique le cabinet du bourgmestre brainois.

                               Retour à la page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be

Les commentaires sont fermés.