10/02/2014

Air Madagascar : Tout pour sortir de l’annexe B

image.jpg

Les agences de voyage et les grands voyageurs le confirment : jamais, la ligne aérienne reliant la France à Madagascar n’a été aussi fréquentée. A croire qu’il n’y a plus de saison. Les habitués auront du reste remarqué que depuis 2 saisons maintenant, Air Madagascar n’a pratiquement plus de saison basse au cours de laquelle il offre des tarifs promotionnels aux voyageurs.

image.jpg

Le travail de promotion de la destination Madagascar réalisé par l’Officie national du tourisme (ONTM) et les efforts de la compagnie aérienne nationale sont tels que la fréquence des vols sur l’Europe pourrait être augmentée. Le projet serait déjà à l’étude même si le décollage d’Air Madagascar de sa situation de crise reste handicapé par son maintien dans l’Annexe B de l’Union européenne. Cette disposition rappelons-le, constitue une sanction qui interdit à certains appareils d’Air Madagascar de survoler l’espace aérien européen. Ce n’est pourtant pas faute pour la compagnie nationale de n’avoir pas apporté les améliorations nécessaires en matière de sécurité. Depuis les sanctions prononcées en avril 2011, la compagnie nationale n’a eu de cesse pour se conformer aux exigences européennes et internationales avec notamment des agréments à des certifications de sécurité. Le travail est d’autant plus significatif que la flotte ne comprend plus les 2 Boeing 767 interdits de vol en Europe.

image.jpg

Depuis la fin de l’année dernière, tous les appareils d’Air Madagascar sont autorisés par les autorités européennes à l’exception de l’un des deux Airbus 340 qui est autorisé en Asie par le géant chinois, l’autre appareil du même type assurant la liaison avec l’Europe mais sous immatriculation islandaise A priori, cela veut dire que le problème ne se pose pas au niveau d’Air Madagascar dont les appareils autorisés en Europe sont entretenus et pilotés par son personnel propre. On se demande toutefois ce qui se passe entre les 2 Airbus 340 : est-ce une question de pavillon ? Toujours est-il qu’Air Madagascar met tout le paquet pour répondre et même aller au-delà des exigences européennes pour sortir de l’Annexe B. Perspective à laquelle se mobilise l’ensemble du personnel pour décoller pour de bon la compagnie nationale à laquelle le peuple est très attaché. Article dans son intégralité de la Gazette de la Grande Île.

                                   Retour page d'accueil du site : http://actualitesvoyages.skynetblogs.be

 

Les commentaires sont fermés.