30/01/2014

Tahiti : ouverture du 12ème salon du tourisme Tere ‘Ai’a

Pour cette nouvelle édition du salon Tere ‘Ai’a, plus de 160 professionnels de l’hôtellerie ont répondu à l’appel du G.I.E Tahiti Tourisme co-organisateur avec la compagnie Air Tahiti. Au vu du succès des précédentes éditions, les exposants misent sur le tourisme local pour remplir leur carnet de séjours.

Prévu à l’origine pour les petites structures hôtelières, le salon Tere ‘Ai’a a également vu l’arrivée des grands hôtels de la place et des îles. Pour autant, les pensions de familles qui étaient présentes depuis la première édition et qui y ont cru, ont su garder la tête haute face aux grands hôtels. Une grande partie d’entre elles viennent des archipels. « Le déplacement et tous les frais annexes nous coûtent très chers à nous qui venons des îles. Nous avons confiance cependant, malgré un salon court. Trois jours, ce n’est pas énorme mais il est tout à fait possible de faire un bon chiffre d’affaires pendant ce salon. L’an dernier, j’ai reçu beaucoup de résidents, bien que je sois dans les îles Tūamotu. » nous a confié une gérante laquelle en sera à son quatrième salon.

Les stands sont d’ores-et-déjà en construction place Taraho’i, face à l’Assemblée de la Polynésie française. Les archipels seront regroupés, comme l’an dernier. Du côté des organisateurs, on se félicite de la venue des professionnels, qu’ils soient de Tahiti et Moorea ou bien des autres îles. Malgré une conjoncture difficile, certaines pensions de familles ne désemplissent presque jamais et ce, pendant toute l’année. Leur secret ? L’accueil, tout simplement. Et avec cela, des activités capables de garder l’émerveillement des touristes, même quinze jours plus tard car c’est le nombre de jours maximum que certains clients peuvent passer dans une même structure. Mais en règle générale, il suffit souvent de peu de choses pour contenter les visiteurs.

Jean-François, militaire marié et père de 2 enfants nous a livré sa vision des vacances parfaites dans les îles : « Pour moi, lorsque je pars dans une île avec toute ma famille, c’est avant tout pour nous évader, ne plus entendre le tumulte dans lequel nous vivons quotidiennement. Cela paraît encore « has been » de dire « Ah, nous aimons l’authenticité ! » et c’est pourtant exactement cela que nous recherchons. Toutefois, ce que nous retenons à chaque visite, c’est la qualité de l’accueil. On ne recherche pas le caviar ou la margarita et les petits fours. La simplicité et le sens de l’accueil des polynésiens. Le soleil fait souvent le reste.»



Pour cette première édition de l’année, des packages « découvertes » ou encore « insolites » seront proposés du côté des Australes ou encore des Marquises. Pour ce dernier, une conférence sera présentée pendant les trois jours à partir de 14h. L’animateur, Pascal Erhel, responsable d’ailleurs du projet de sauvegarde du patrimoine marquisien-UNESCO, parlera de ses îles et de leurs habitants. Il est toujours bon de rappeller les spécificités de ces régions lointaines aux mythes et légendes envoûtantes. Mais l’archipel des Îles-sous-le-vent ne sera pas en reste non plus, puisque leurs représentants sont venus en force avec l’intention d’évoquer le passé idyllique de Raiatea, Taha’a, Huahine et Bora Bora. « Chez nous, il n’y a pas que les canons américains et les belles plages, il y a aussi les fonds de vallées qui renferment des secrets que nous voulons partager avec nos invités. Sans oublier les merveilleuses rivières et leurs chevrettes. Les sites historiques où les plus grands rois polynésiens sont venus se prosterner. Voilà ce que nous voulons mettre en avant cette année. » a expliqué convaincu un exposant de Huahine.

Le salon ouvrira ses portes ce vendredi 31 janvier par une cérémonie d’inauguration qui aura lieu à 7h30. Du côté des exposants, ils vous attendront déjà dès 8h.

Le programme est consultable sur le site : www.salondutourisme.pf. 

Les commentaires sont fermés.