19/01/2014

Des victimes d’Asiana Airlines portent plainte contre Boeing

image.jpg

Un groupe de victimes du crash d’Asiana Airlines cet été a porté plainte auprès d’un tribunal de l’Illinois (Etats-Unis) contre le constructeur aéronautique américain. « Nous réclamons des dommages à payer aux victimes et demandons au tribunal de tenir Boeing partiellement responsable » du crash, a déclaré à CNN Monica Kelly, avocate basée à Chicago ce samedi. La plainte allègue que certains équipements auraient été défectueux ou mal installés, entraînant des avertissements inadéquats pour les pilotes concernant la faible vitesse. « Boeing était au courant que son système d’avertissement concernant la basse vitesse était inadéquat », stipule la plainte. Les 80 plaignants (sur 291 passagers) indiquent souffrir de blessures corporelles entraînant souffrance et douleur mais aussi au niveau mental avec de l’angoisse, la perte de jouissance de la vie ainsi que de perte de revenus outre les frais médicaux. Interrogé par CNN, Boeing s’est refusé à tout commentaire. Pour rappel, le vol 214 d’Asiana opéré en B777 s’est écrasé à l’atterrissage le 6 juillet dernier faisant 3 morts et plus de 180 blessés parmi les 291 passagers. L’enquête toujours en cours de la NTSB a révélé que l’avion possédait une vitesse insuffisante à l’atterrissage, l’entraînant rapidement vers le sol, l’arrière de la carlingue heurtant une digue à l’entrée de la piste et déclenchant un demi tour quasi complet avant son immobilisation. La responsabilité des pilotes ou de leur formation est elle aussi examinée par la NTSB.

Les commentaires sont fermés.