17/01/2014

Ryanair : mécontents, des passagers se servent à bord !

image.jpg
Le vol Rabat –Paris Beauvais de Ryanair avait pris beaucoup de retard le 11 janvier 2014 après avoir fait une escale imprévue à Madrid à cause d’un passager malade. Alors que l’avion avait repris la direction de l’Hexagone, les passagers ont appris qu’ils allaient être déroutés vers Nantes. Le vol n’avait plus l’autorisation de se poser à Beauvais à cause du couvre-feu. Si l’appareil a atterri sans encombre en Loire-Atlantique, les esprits se sont rapidement échauffés dans la cabine. Une centaine des 170 voyageurs ont refusé de descendre, craignant de devoir rejoindre Beauvais par leurs propres moyens. Les forces de l’ordre ont été appelées afin d’éviter les débordements. Néanmoins certains témoignages publiés par Metronews, indiquent que les protestataires se sont montrés agressifs et irrespectueux envers l’équipage et le personnel. Ils auraient aussi volé de la nourriture et des boissons dans les chariots des hôtesses tandis que d’autres se servaient en bouteilles d’alcool, cigarettes, parfums et autres objets de valeur. Un passager a confié au journal «Nous nous sommes permis de nous dédommager nous-même en prenant les boissons et la nourriture : après 7 heures enfermés, au lieu de 2 h30, les gens ont besoin de se restaurer : dans l'aéroport il n'y avait pas de nourriture». Il temporise ensuite «Oui, certains sont allés au-delà en prenant des parfums. Mais ils étaient une poignée. Il ne faut pas faire d’amalgame». Finalement, Ryanair a trouvé un accord avec ses clients révoltés vers 5 heures du matin. Des bus ont été mis à leur disposition pour les conduire à Beauvais.

Les commentaires sont fermés.