09/01/2014

Paris: Le shopping, clé et moteur économique du tourisme .

En 2012, 29 millions de touristes ont visité Paris, troisième ville la plus courue au monde après Bangkok et Londres. De très bons chiffres, malgré un recul estimé à 0,5 % en 2013, obtenus grâce à la richesse culturelle de la ville, la tour Eiffel, le Louvre et Montmartre étant toujours autant prisés, mais pas seulement.

image.jpg


Depuis quelques années, le shopping s'impose comme un des attraits parisiens majeurs pour les étrangers, puisque 53 % d'entre eux font des emplettes durant leur séjour, contre 26 % pour les Français. Mieux, 15 % évoquent cette activité comme raison principale de leur venue alors que près de 34 % ne feraient pas le voyage s'ils ne pouvaient pas s'adonner aux achats. Certains en viendraient presque à ne venir à Paris que pour faire des courses, puisque les touristes originaires du Moyen-Orient consacrent 74 % de leur temps dans la capitale pour faire des courses, et 61 % pour les Japonais !

image.jpg


Longtemps mis de côté, le shopping est donc un des facteurs fondamentaux du dynamisme de notre capitale. D'ailleurs, Paris n'est-elle pas la "capitale du shopping et de la mode" ? En tout cas, elle a tout pour.
Offre très satisfaisante
À Paris, cette tendance n'a pas été prise à la légère. Entre réaménagements de locaux commerciaux et aide à l'installation des créateurs, la capitale a su se doter d'une densité commerciale exceptionnelle avec pas moins de 61 000 commerces (plus qu'à Londres) et de fortes zones de concentration autour des lieux touristiques, étalant ainsi un maillage culture-shopping en forme de cercle vertueux. Cette alternance visite/magasins est d'ailleurs la clé de certains lieux très populaires, à l'image de la rue de Rivoli.
Plus encore que sa densité, c'est la diversité de l'offre qui rend Paris légitime comme lieu privilégié pour faire les magasins. En tête d'affiche des produits recherchés se trouvent évidemment les mets de bouche, les articles de mode et ce qui relève du "mode de vie à la française". Ladurée, Hediard, Louboutin, Christian Dior, Louis Vuitton et des viennoiseries, voilà de quoi raffolent en général les touristes asiatiques. Entre les grands magasins, les boutiques qui se développent dans les gares et aéroports et les petites échoppes d'artisans créateurs, le choix est bien là. Cette diversité satisfait d'ailleurs 92 % des touristes, un record européen malgré les magasins fermés le dimanche.
Perfectionnement

image.jpg


La bonne nouvelle pour le secteur commercial, révélée par le directeur général de l'office du tourisme et des congrès de Paris Nicolas Lefebvre, c'est que "les touristes qui consomment le plus sont aussi ceux dont la croissance de fréquentation a été la plus forte ces dernières années". Ainsi, les Russes, les Chinois, les Brésiliens et les habitants du Moyen-Orient ne regardent pas à la dépense, en particulier dans les grands magasins. En moyenne, un touriste originaire de ces pays laisserait 1 700 euros au Printemps ! Autre chiffre éloquent, le nombre de Chinois en visite dans la capitale a triplé entre 2011 et 2013. Preuve de l'importance des achats pour les Asiatiques, la plupart d'entre eux accordent un budget de plus en plus important à cette activité (34 % pour les Chinois), souvent au détriment du logement.
Malgré ces tendances de bon augure, quelques mois sonnent un peu creux dans la capitale, comme janvier. Tout du moins, pour l'instant, puisque depuis huit ans, l'office de tourisme de Paris met en avant les soldes d'hiver à l'étranger. Une initiative qui commence à porter ses fruits et à remplir le parc hôtelier, notamment grâce à nos voisins suisses, belges, hollandais et anglais, les plus enclins à venir passer quelques jours consacrés aux soldes. Néanmoins, les clientèles venant de plus loin, plus dépensières, sont aussi visées : "Le romantisme français, très recherché, est perçu sous l'angle des cadeaux, notamment en Asie. Et quoi de plus beau comme cadeau qu'un sac à main acheté à Paris ?" souligne Christian Mantei, président d'Atout France. En parallèle, Paris a lancé une nouvelle édition de son Paris shopping book, guide des boutiques trendy et d'itinéraires de shopping, et sa Paris city shopping passport, carte offrant 10 % de réduction pendant trois jours dans 273 magasins de la capitale.

image.jpg


Enfin, pour parfaire l'accueil des visiteurs, l'office du tourisme de Paris a mis en place l'opération Do you speak tourist ?, destinée aux commerçants et visant à améliorer la connaissance basique de certaines langues et surtout à réapprendre quelques règles d'usage pour un meilleur accueil des touristes. Comme quoi, pour rendre le séjour dans la ville inoubliable pour les touristes, les Parisiens n'ont plus qu'à sourire !
Article de Nicolas Basse de le Point.fr

Les commentaires sont fermés.