17/12/2013

Les incivilités à bord des avions multipliées par 8 en trois ans

Selon l'association internationale du transport aérien (Iata), plus de 15 000 incidents liés au comportement des passagers à bord des avions ont été à déplorer entre 2008 et 2011.

image.jpg

En trois ans, le nombre d'incivilités a tout bonnement été multiplié par trois. "En 2011, cela a représenté un incident tous les 1 200 vols", détaille Tim Colehan, directeur adjoint des affaires extérieures à l'Iata.

    

Consommation de drogues, refus de suivre les instructions, abus sexuels, affrontements verbaux ou physiques sont ainsi répertoriés au rang des incivilités. Plus que les problèmes en vol, ces infractions ont un coût pour les compagnies aériennes estimés "entre 10 000 et 200 000 dollars", principalement pour dérouter l'avion dans le cas où il faudrait remettre un passager aux autorités.

Difficile d'expliquer ces comportements. Selon l'Iata, le phénomène reflète un problème de société, où les comportements anti-sociaux deviennent monnaie courante. L'association demande donc un durcissement de la règlementation afin de punir plus durement les passagers en tort. A l'heure actuelle, un passager remis à la police est le plus souvent relâché, les forces de l'ordre ne pouvant agir en vertu de la convention de Tokyo, qui réglemente ces cas. Celle-ci n'accorde aux autorités le droit d'agir que lorsque le passager a mal agi dans un avion immatriculé dans leur pays. Un cas de figure qui ne se présente que rarement.

 



Les commentaires sont fermés.