30/11/2013

Flash aviation - Namibie: 33 morts dans le crash d'un avion

Le vol TM 470 avait décollé vendredi matin à 09H26 GMT de Maputo à destination de la capitale angolaise Luanda avec 27 passagers à bord: dix Mozambicains, neuf Angolais, cinq Portugais, un Français, un Brésilien et un Chinois

Un avion de la compagnie mozambicaine LAM à destination de l'Angola a été retrouvé carbonisé samedi en Namibie et on ne compte aucun survivant selon la police parmi les 33 personnes à bord, après ce crash, le plus grave dans l'histoire de l'aviation civile mozambicaine.


"Mon équipe sur le terrain a trouvé la carcasse. Pas de survivant. L'avion est totalement carbonisé", a déclaré samedi à l'AFP un coordonnateur de la police régionale namibienne Willie Bampton, après des recherches dans le nord-est du pays.


"D'après les contacts établis avec le gouvernement namibien, nous avons reçu l'information que l'avion s'est écrasé et qu'il n'y a pas de survivants", a confirmé à Maputo le ministre mozambicain des Transports Gabriel Muthisse rompant 24 heures de silence depuis l'accident.
Selon un technicien de l'aéroport de Maputo, qui a requis l'anonymat, l'avion aurait été pris dans le mauvais temps.


Cet accident est le plus grave dans l'histoire du Mozambique depuis le mystérieux crash de l'avion du président Samora Machel en 1986 en Afrique du Sud, qui était probablement un attentat lié aux hostilités de l'époque avec le régime raciste blanc de l'apartheid. Il y avait eu 35 morts.
L'Union européenne a interdit de vol la compagnie LAM dans son espace aérien en 2011.
Une mesure justifiée par les lacunes de la sécurité civile aérienne mozambicaine plus que par le bilan de la compagnie nationale.


A Lisbonne, le ministère portugais des Affaires étrangères a précisé que le passager listé comme Brésilien était en réalité Luso-Brésilien.

Les commentaires sont fermés.