22/11/2013

ENQUÊTE : Les professionnels du tourisme sont optimistes

Réunis à Londres pour le Salon international de l'industrie touristique, les professionnels du secteur se montrent optimistes pour leur branche. Et l'Europe devrait tirer son épingle du jeu, bénéficiant de l'attrait des clients.
Instabilité politique, crise économique, volatilité des cours des devises, incertitudes sur les cours du carburant... Les hypothèques qui pourraient peser sur le tourisme mondial ne manquent pas. Cependant, ces difficultés ne semblent pas effrayer les professionnels de la branche.


Photo d'illustration de mydestination.com

Réunis à Londres à l'occasion du Salon international de l'industrie touristique 2013, plusieurs milliers d'agents de voyages, de tours-operators et de responsables administratifs du secteur ont répondu à l'enquête menée par les organisateurs: 89% d'entre eux se montrent très optimistes (27%) ou plutôt optimistes (62%), contre 11% qui affichent leur pessimisme.

Un milliard de voyages en 2012
Le secteur pourrait donc continuer sur le trend engagé depuis quelques mois. L'année 2012 a permis d'enregistrer un nouveau record: pour la première fois, le nombre de voyages effectués a dépassé le milliard (1,035 milliard en tout). Et 2013 pourrait bien s'inscrire dans le fil de ce succès: l'agence des Nations Unies en charge du tourisme prévoit une hausse du secteur de 4% sur l'année (la hausse constatée a été de 5% sur le premier semestre).
Et l'Europe, loin de subir une concurrence néfaste de la part des autres continents, devrait tirer son épingle du jeu en restant la destination favorite des touristes du monde entier.
«Nous sommes optimistes quand nous voyons les gens continuer à voyager de façon très positive surtout vers l'Europe. Parce qu’il y a des tendances qui montrent que globalement, beaucoup de gens veulent venir en Europe plus que vers toute autre destination», analyse Doros Theodorou, directeur commercial pour l'Europe et le Moyen-Orient du site TripAdvisor, première plate-forme mondiale du secteur, interrogé par Euronews.

   

L'Asie veut se placer pour l'avenir
Mais l'augmentation générale du nombre de touristes à travers le monde devrait permettre à d'autres destinations de voir leur clientèle croître. Ainsi, l'Asie mise sur l'augmentation du pouvoir d'achat de ses habitants ainsi que sur la montée en puissance des infrastructures locales pour attirer les voyageurs.
«Pour 2014, nous avons pour objectif d'atteindre les 28 millions de visiteurs, soit trois millions de plus que ceux qui auront été accueillis dans notre pays en 2013. A plus long terme, nous escomptons d'autres hausses, et notamment le chiffre de 36 millions de visiteurs en 2020», assure Dato' Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz, ministre malaisien du tourisme et de la culture.
(Newsnet)

Les commentaires sont fermés.