16/11/2013

Un iceberg géant de la taille de Paris menace la circulation maritime

Un iceberg plus grand que Paris s'est détaché d'un glacier en Antarctique cet été. L'affaire aurait pu s'arrêter là mais le bloc de glace a profité de la hausse des températures dans l'hémisphère sud pour prendre le large. Il menace maintenant les voies de navigation.

    

En juillet dernier, les satellites de la Nasa avaient observé le détachement d'un énorme morceau de glace de près de 120 km2, soit plus grand que la superficie de Paris. L'affaire aurait pu s'arrêter avec le classement de l'iceberg dans la catégorie des glaçons géants, quelques lignes sous l'iceberg de 260 km2 qui était parti à la dérive en 2010. Il n'est pas non plus nouveau qu'un iceberg prenne la poudre d'escampette; cela se produit tous les six à dix ans. Mais l'affaire s'est corsée ces derniers jours avec le réchauffement des températures dans l'hémisphère sud: le bloc de glace se dirige vers les routes de navigation.

Une menace pour le trafic maritime

 

L'iceberg géant dérive maintenant dans les eaux de l'océan Austral, en direction des voies maritimes internationales au large de l'Argentine. Des navires de transport de marchandises sillonnent quotidiennement cette zone. L'équipe du professeur Grant Bigg, de l'Université britannique de Sheffield, a donc reçu une subvention de près de 60.000 euros pour suivre en temps réel les déplacements de l'iceberg. Pendant six mois, les scientifiques vont simuler les courants marins et la force des vents pour anticiper la trajectoire de cet énorme glaçon.

Complément d'information

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/09/le-tsuna...

Les commentaires sont fermés.