11/11/2013

Des rafales jusqu'à 155 km/h en Corse enregistrées ce week-end

 

Sous l'influence d'une dépression sur le golfe de Gêne, mistral et tramontane ont soufflé en tempête dans la journée de dimanche et restent fort ce lundi.

     

 

Hier dimanche, le creusement d'une profonde dépression sur le golfe de Gêne a engendré un net resserrement du gradient de pression des Alpes à la vallée du Rhône à la Méditerranée. Le flux s'est orienté au secteur nord à nord-ouest.

Cette évolution a contribué à un fort renforcement de la Tramontane et du Mistral. Tout cela a occasionné un épisode de tempête sur l'ensemble de la Méditerranée, entre le golfe du Lion et la côte occidentale de la Corse en passant le littoral varois Les rafales ont atteint fréquemment les 90 à 110 km/h sur le littoral, avec des pointes qui sont montée au-dessus de 150 km/h ponctuellement sur les caps et côtes habituellement exposés de la Corse.

 

Voici les rafales les plus fortes relevées près du littoral :

155 km/h au cap Sagro (Corse)

148 km/h au cap Corse (Corse)

130 km/h au cap Béar (66)

113 km/h à Ajaccio (Corse)

104 km/h à Menton et Antibes (06)

101 km/h à Mandelieu (06)

 

Les conditions de navigation de plaisance sont encore dangereuses ce lundi, toute sortie en mer est à proscrire en raison du vent encore fort, avec une mer forte au large de la Corse et des creux de 3 à 5 mètres.

Au fil des heures, ce système dépressionnaire se comblera en se dirigeant vers le centre de l'Italie. Moins tempétueux à partir du milieu de l'après-midi, les vents se maintiennent entre coup de vent et localement fort coup de vent.

La mer reste néanmoins encore très forte localement, avec des vagues moyennes de 3 à 4 m au large d'Ajaccio. Près de la Corse, la forte instabilité sera propice aux développements d'orages et de trombes marines.


Cet épisode prendra vraiment fin dans la soirée de lundi, avec l'éloignement de la dépression vers la Sicile.

Les commentaires sont fermés.