07/11/2013

BLACK CABS - Les taxis londoniens élus les meilleurs du monde

Les fameux 'black cabs' londoniens offriraient un service hors pair d’après une étude récente. Ces véhicules caractéristiques de la capitale britannique arpentent les rues de Londres depuis plus de 60 ans. Mais qu’est-ce qui fait leur spécificité ?

   

Ils font partie du paysage typique de Londres et leurs chauffeurs sont bien souvent les premiers Londoniens que les touristes rencontrent. Ce sont les 'black cabs'. Au début on ne comprend pas toujours ce qu’ils disent car ils ont parfois un accent cockney bien prononcé. Mais ils sont souvent bavards et généreux de bonnes adresses ou d’anecdotes. 
L'histoire des Black cabs remonte au 16ème siècle. A l’époque, les taxis londoniens étaient des calèches de location. Dans les années 1760 les rues de la capitale étaient déjà engorgées par la circulation de ces voitures à cheval. Ce n’est qu’en 1823 qu’une carriole à deux places avec deux roues a été introduite. Très confortable on l’appelait le 'cabriolet', puis par son diminutif, le 'cab'. 
Les chevaux ont ainsi continué à transporter des personnes jusque dans les années 1930 mais la plupart ont disparu avec la Première Guerre Mondiale. Après une rapide expérimentation des taxis électriques au début du 20 ème siècle, ce sont finalement les taxis à moteur à explosion qui se sont imposés dans la capitale. Les taxis d’aujourd’hui sont les descendants du FX3 produits à partir de 1948 et conçus par Austin. Leur design n’a pratiquement pas changé depuis et ce véhicule est devenu une véritable icône du paysage londonien.

Une très bonne connaissance de la ville

Une étude réalisée auprès de 5.000 personnes issues de 23 pays différents* a révélé récemment que les meilleurs taxis du monde sont ceux de Londres. Parmi les critères évalués on retrouve: le sentiment de sécurité, l'amabilité, la propreté, la qualité de conduite et la connaissance de la ville. Les black cabs de la city arrivent en tête de toutes ces catégories pour la quatrième année consécutive. Même s’ils demeurent les plus chers, les consommateurs semblent apprécier la qualité du service. 
Car ce n’est pas mince affaire de devenir chauffeur de ces fameux taxis noirs. Il est en effet nécessaire de passer un test pour obtenir une licence et prouver sa connaissance des moindres recoins de Londres et de ses raccourcis. Dans la ville il y a actuellement plus de 20 000 black cabs en circulation, particulièrement utiles par temps de pluie !

Les commentaires sont fermés.