04/11/2013

Faut-il continuer à vendre Alitalia ou craindre une faillite imminente ?

Faut-il continuer à vendre Alitalia alors que le sort de la compagnie semble bien incertain ?



D'après nos informations, les ventes seraient en chute de 25% sur la première quinzaine d'octobre 2013 par rapport à l'année dernière.
Difficile toutefois de déceler un début de panique dans les agences de voyages.
"Nous n'avons donné aucune consigne et nos adhérents ne sont pas vraiment inquiets sur le sujet", assure Jean-Pierre Mas, le président de Selectour Afat.
Même son de cloche chez Donatello, qui n'imagine pas la compagnie disparaître du ciel italien.
"Même si c'était le cas, Air France ne laisserait certainement pas tomber les passagers", espère Alain le Scouezec, le directeur commercial.
Une solidarité qui prévaudra certainement pour les passagers en code-share.
"Que le client possède un billet Air France avec Alitalia comme transporteur ou un billet Alitalia avec Air France comme transporteur, je pense qu'il sera pris en charge", précise Emmanuelle Llop d'Equinoxe Avocats.

Les commentaires sont fermés.