01/11/2013

Dubaï: avec ses premiers passagers, le nouvel aéroport Al Maktoum affiche son ambition

     

Après l’ouverture du service cargo en 2010, c’est au tour du premier terminal passagers. Le nouvel aéroport Dubaï Al Maktoum International s’est agrandi dimanche 27 octobre, avec une capacité de départ de 5 millions de passagers. D’ici 15 ans, il pourrait en accueillir 160 millions et devenir le plus grand aéroport du monde. Un pari qui devrait coûter 30 milliards de dollars avec les projets de développement.

             

 

 

Les tout premiers passagers du nouveau terminal d’Al Maktoum sont arrivés dimanche après-midi de Budapest, à bord de la compagnie low cost hongroise Wizz Air. C’est l’une des trois premières compagnies à desservir les lieux à côté de la koweitienne Jazeera Airlines et de la bahreïnienne Gulf Air.

 

« Nous avons choisi cet aéroport parce qu'il est très bien situé et qu’il n’est pas congestionné, explique Jozsef Váradi, PDG de Wizz Air. C’est important pour une compagnie low cost. »

  

L’aéroport se veut à terme le plus grand du monde avec un trafic équivalent à trois fois celui de Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris. Une piste pour commencer, cinq à l’arrivée, quatre terminaux passagers et seize pour le cargo, avec six zones franches. Construit en plein désert, c’est aujourd’hui le plus gros projet d'infrastructures de Dubaï.

Mais l’ouverture du terminal a connu deux ans de retard en raison de la crise financière. L’aéroport Al Maktoum est encore bien loin de remplacer celui de Dubaï International, le hub actuel, en pleine ascension, devenu le cinquième du monde en matière de trafic international. Les compagnies régulières, bien installées dans celui-ci, sont donc réticentes à déménager à l’autre bout de la ville.

Mais la croissance rapide d’Emirates Airlines et de sa filiale low cost FlyDubai , pourrait bientôt pousser les autres compagnies à faire la migration.

Article de Nathalie Gillet

Les commentaires sont fermés.