08/10/2013

Pékin a enfin son canard géant à quai

Pékin est devenue vendredi la dernière des métropoles chinoises à posséder son canard géant aquatique, dans le sillage des autres villes du pays qui ont copié l'oeuvre de l'artiste néerlandais Florentijn Hofman, un temps exposée dans le port de Hong Kong.

 

L'imposant canard jaune gonflable, d'une hauteur annoncée de 18 mètres, flotte désormais sur la berge d'une rivière longeant l'Exposition florale internationale de la capitale chinoise, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Certains visiteurs se sont plaints toutefois de l'entrée au site touristique payante (100 yuans, soit 12 euros) et de la posture penchée du palmipède, due au fait que son gonflage n'était pas achevé vendredi matin.

Une célèbre chaîne de restaurants spécialisés dans le canard laqué, Quanjude, a saisi l'occasion du canard gonflable pour se faire de la publicité, en installant sur place une banderole affichant: «Venez voir le gros canard jaune et dégustez un burger de canard Quanjude».

Le canard laqué de Pékin est le plus fameux mets de la cuisine chinoise, déjà préparé dans les cours impériales des Ming et des Qing.

La présence au printemps dans le port de Hong Kong d'un canard en plastique géant, oeuvre de Florentijn Hofman, n'était pas passée inaperçue en Chine continentale où diverses copies du palmipède gonflable avaient été mises à l'eau dans la foulée.

Cela avait même déclenché un débat relayé par le très officiel Quotidien du Peuple sur le manque de créativité présumé en Chine continentale.

Depuis 2007, le célèbre canard géant, reproduction fidèle du jouet de bain classique, a barboté dans une douzaine de grandes villes, notamment en Europe, au Brésil et en Australie.

 

Les commentaires sont fermés.